Les prix pourraient chuter de 30 % au Canada en cas de crise

Correction brutale à la sauce américaine ; tremblement de terre dévastateur ; hausse abrupte des taux d’intérêt ; crise économique mondiale : les scénarios qui pourraient influencer à la baisse le marché immobilier canadien sont nombreux. Pour la deuxième année, la SCHL a présenté hier les « scénarios de crise » susceptibles de balayer le pays d’ici cinq ans – et de plomber les finances de l’organisme.

Consultez l’article de La Presse